Mâconnais

Mâconnais

En Bref

  • Superficie : 6 920 ha (25 % de la surface totale)
  • Production : 85 % vins blancs – 15 % vins rouges
  • Appellations :

– 5 AOC Communales (20 % de la superficie) : Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles, Pouilly-Fuissé, Saint-Véran, Viré-Clessé.
– Appellations régionales (80% de la superficie): Mâcon, Mâcon-villages

Généralités

La région viticole du Mâconnais produit des vins peu connus mais très qualitative

Le Mâconnais est le vignoble le plus important de la Bourgogne viticole et aussi le plus complexe du fait de sa géopédologie toute particulière.

Tout le vignoble du Mâconnais a été classé en Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). La base de la pyramide est constituée par les Bourgognes, au-dessus desquels s’étagent les Mâcons (appellation régionale) et les crus (appellations communales).

Le Chardonnay, historiquement originaire du Mâconnais, a acquis une notoriété mondiale et est l’objet d’une généralisation de sa culture dans le reste de la France, de l’Europe et du monde, grâce à ses qualités d’adaptation à une grande diversité de terroirs et de climats.
Néanmoins, c’est bien dans ses terres d’origine que le Chardonnay donne le meilleur de lui-même.

Le Mâconnais, pour des raisons historiques liées à la seconde Guerre mondiale et à la délimitation de la zone occupée en France entre 1940 et 1942, n’avait pu bénéficier de la création d’une distinction supplémentaire dans la hiérarchie des AOC, celle des premiers crus.
Cette distinction a été créée pour faire échapper les vins les plus réputés du risque de  réquisition par l’occupant. La ligne de démarcation passait en effet à 60 km au nord à Chalon-sur-Saône.
De ce fait, les crus du Mâconnais, à la différence du reste de la Bourgogne, ne pouvaient accéder aux Premiers Crus ni aux Grands Crus pour les meilleurs de leurs climats, qui, rappelons-le, rivalisent avec les terroirs les plus connus.

Avec une production annuelle de 600 000 hl, le Mâconnais produit donc plus de la moitié des vins blancs de qualité de Bourgogne.